Exploitation du langage cinématographique

Publié le : 04 juillet 20184 mins de lecture

Une exploitation cinématographique représente le secteur économique assurant la projection des films auprès d’un public. Cette démarche garantit le lien entre la voie cinématographique et le public sous forme de diffusion collective. Si généralement l’exploitation cinématographique a lieu dans les salles de cinéma, il est également possible d’exploiter un film en classe.

Qu’est-ce que l’exploitation cinématographique ?

Une exploitation cinématographique appelée également distribution de films représente la phase intermédiaire entre la production et l’exploitation en salle. Ce métier englobe toutes les activités relatives à l’exploitation commerciale des droits d’une œuvre cinématographique ainsi que sa diffusion. Procéder la promotion des films prend en compte la campagne de relations de presse, l’affichage, l’organisation des avant-premières… Pour promouvoir un long-métrage, il faut confier la prise en charge des exploitants de salles à des entreprises de distribution.

Une exploitation cinématographique prend en compte l’intégralité des activités relatives à la programmation et à la diffusion des films. Ce projet inclut 2 activités principales, à savoir la distribution de films cinématographiques et la projection de films cinématographiques.

Le NAF 59.13A représente la distribution de films, bandes vidéo, DVD d’autres productions auprès des cinémas, réseaux et installations télévisées. Quant à la NAF 59.14Z, il s’agit de la production de films cinématographiques. La projection de long-métrage ou bandes vidéo est réservée à la diffusion dans des salles obscures, en plein air ou autres installations de projection.

Apprendre à exploiter un film en classe

Il existe des formations permettant d’exploiter un film en classe. Ces ateliers cinéma proposent d’exploiter un film en classe de FLE. Au cours de cette formation, les stagiaires seront amenés à élaborer des fiches pédagogiques et créations d’activités thématiques. Le cours visant à maîtriser l’exploitation cinématographique permet aux personnes formées de bénéficier d’un encadrement professionnel le temps d’une formation destinée à quelques initiés. Seuls les premiers inscrits auront l’opportunité d’assister aux séances d’apprentissage à l’exploitation cinématographique.

Exploitation cinématographique en chiffres

Le chiffre d’affaires réalisées par le secteur sur la vente de places de cinéma s’élève à environ 1,2 milliard d’euros HT. Ce chiffre enregistré en 2012 par l’exploitation cinématographique en France prend en compte la recette moyenne du spectateur de 6,42 € TTC ainsi que le taux de TVA réduit de 7 %. Notons qu’au 1er janvier, la TVA appliquée sur l’exploitation cinématographique est de 5,5 %.

Les recettes générées par cette branche doivent également s’ajouter d’autres marchés comme les recettes provenant d’activités complémentaires telles que la vente de produits alimentaires, location d’espaces publicitaires, de salles, subventions… L’exploitation cinématographique encaisse les recettes des films puis les partage avec les distributeurs. Il se charge ensuite de répartir les recettes aux ayants droit et aux producteurs.

Plan du site